Opérateur public des Conseils Généraux

logo CG17 logo CG85 logo CG44 logo CG33 logo CG56

 

 Techniques de démoustication > Produits utilisés

Produits utilisés
dans la lutte contre les moustiques

Qu’est ce que
le Bti ?

L’EID Atlantique utilise aujourd’hui un larvicide d’origine biologique : le Bti - Bacillus thuringiensis, sous-espèce israelensis.

L’appellation Bacillus thuringiensis désigne différentes souches d’une bactérie naturelle trouvée couram­ment dans le sol.

Cette bactérie a des propriétés insecticides, sans être aucunement pathogène pour l’homme.

Plus globalement, son innocuité vis-à-vis des animaux - poissons, crustacés, abeilles - ou de la flore en fait un produit de lutte privilégié en matière de protection de l’environnement.

Parmi les milliers de souches existantes dans la nature, certaines ont été identifiées et sélectionnées en fonction de leur activité spécifique.
La sous-espèce israelensis dite Bti est active sur les larves de diptères.

Cette souche cible précisément les larves, en l’occurrence celles de moustiques, et épargne les autres.

produits-traitement.jpg

Mode d’action

Ce sont les protéines présentent dans cette bactérie qui sont activées après ingestion par les larves de moustiques, qui meurent dans les 24 heures après destruction du tube digestif.

En effet, après avoir été ingéré par la larve de moustique, les cristaux protéiques présents dans le Bti diffusent les toxines actives qui sont dissoutes dans l’intestin.

Celles-ci, sous l’action des protéases intestinales, se trans­forment en toxines qui se fixent sur les récepteurs spécifiques de la paroi intestinale de l’insecte.

Il y a alors perforation de la paroi membranaire des cellules intes­tinales, ce qui permet l’infection de l’insecte tout entier.

Le Vectobac® :

insecticide biologique qui a fait ses preuves !


A l’échelle mondiale, le Bti est le produit utilisé par l’OMS dans les programmes de lutte contre le paludisme et la malaria en Afrique de l’Ouest ou contre la dengue hémorragique en Guyane, aux Antilles et en Amérique latine.

En 2006, lors des campagnes contre le Chikungunya sur l’Ile de la Réunion et l’ile Maurice, le Vectobac® à base de Bti est le produit qui a été utilisé avec succès par les services du ministère de la santé.

L’EID Atlantique utilise depuis près de 20 ans différentes formulations de Vectobac®. C’est désormais la formulation WG (granulé disper­sible) qui est exclusivement utilisée pour les applications anti-larvaires.  

L'intérêt de ce produit a d'ailleurs été confirmé par l'Afsset, Agence française de sécurité sanitaire de l'environ­nement et du travail.



produits-action-bti.gif

Représentation schématique du mode d'action des cristaux de Bacillus thuringiensis var. israelensis sur une larve de moustique*
Après ingestion, les cristaux sont dissouts dans le liquide alcalin du tube digestif (1), libérant de longues chaînes de protéines (2), qui sont par la suite sectionnées par des enzymes pour produitre les segments toxiques (3).
Ces toxines se fixent sur des récepteurs spécifiques localisés sur la membrane des cellules formant la paroi du tube digestif (4).
En raison du déséquilibre biochimique induit par l'activité des toxines, les cellules affectées se gonflent (5 et 6) et éclatent (7), causant la perforation de la paroi du tube digestif.
Ceci provoque le passage du suc digestif dans l'hémocoel (la cavité du corps) et le mouvement inverse de l'hémolymphe - le sang de l'insecte. L'éclatement du tube digestif cause la mort de l'insecte.
* Le même phénomène se produit chez la mouche noire. (Source : Dr. J.O. Lacoursière et Dr. J. Boisvert, Université du Québec à Trois-Rivières.)